Show simple item record

dc.contributor.authorSobkowiak, Jarosław Andrzej
dc.date.accessioned2013-02-11T10:37:50Z
dc.date.available2013-02-11T10:37:50Z
dc.date.issued2004
dc.identifier.urihttp://depot.ceon.pl/handle/123456789/654
dc.descriptionJarosław A. Sobkowiak, Moralność globalna czy uniwersalna? Znaczenie hermeneutyki w dobie przemian, Studia Theologica Varsaviensia 42(2004) nr 1, s. 105-126.pl
dc.description.abstractMorale globale ou universelle? Signification de l’hermeneutique dans la periode de changements Le contenu de l’article présent se concentre autour de la question du caractère de la morale et de la signification de l’herméneutique dans la période de changements qui accompagnent les processus de la mondialisation. La distinction faite entre la morale globale et universelle se reflète dans les attitudes variées des gens (vivants selon les valeurs bien définies) en vue du phénomène de la mondialisation. Le trait caractéristique du monde moderne se traduit, entre autre, par la rivalité de différents types de la morale accompagnée par une sorte de la bataille pour l’autonomie, surtout dans le domaine de la culture et de la politique. Les changements sont suivis par une compréhension spécifique de la société comme une sorte du système de la coopération des sujets particuliers qui pour bien fonctionner ont besoin des règles acceptées par tout le monde et libres de la contrainte, ce qui conditionne la création des valeurs par la voie évolutive et empirique uniquement et conduit en conséquence à la formation d’une vision irréelle de l’homme et de la société. Aux temps nouveaux il nous faut donc une nouvelle éthique, qui se réfère aux sources universelles du jugement et qui n’est pas cependant une éthique minimaliste. Cela trace le chemin des recherches méthodologiques adopté dans cet article. D’abord nous avons examiné des valeurs dégagées par l’observation de la vie morale pour faire ensuite un essai, en analysant des propositions de l’universalisation des valeurs et des normes, de trouver une clé herméneutique convenable pour bâtir la morale acceptée universellement au moins quant au fondement des normes. C’est justement le christianisme et ce que Johann Baptist Metz appelle compasion comme la meilleure expression « de la mondialisation de la responsabilité chrétienne » qui se révèlent comme clé pour répondre à la question suivante : l’éthique globale ou universelle ? Cependant une vraie universalité exige la communication pour laquelle il faut établir une relation juste entre la culture et la politique. Il reste la dernière question : comment réconcilier ces deux éthiques, si différentes en apparence, une éthique globale et une éthique universelle ? La solution est peut-être dans le fait que nous avons ici affaire avec deux façons de conscience : conscience sociale et conscience morale. Elles peuvent s’unir dans la conscience humaine à l’intérieur de laquelle la conscience sociale et la conscience morale s’impliquent et se complètent mutuellement.pl
dc.language.isoplpl
dc.publisherWydawnictwo Naukowe UKSWpl
dc.rightsDozwolony użytek
dc.subjectmoralność uniwersalnapl
dc.subjectmoralność globalnapl
dc.subjectuniwersalizmpl
dc.subjectglobalizmpl
dc.subjectmoralnośćpl
dc.titleMoralność globalna czy uniwersalna? Znaczenie hermeneutyki w dobie przemianpl
dc.typeinfo:eu-repo/semantics/articlepl
dc.description.epersonJarosław Sobkowiak


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Dozwolony użytek
Using this material is possible in accordance with the relevant provisions of fair use or other exceptions provided by law. Other use requires the consent of the holder.